3 méthodes pour optimiser sa gestion des conflits

En entreprise, les conflits peuvent avoir beaucoup d’impact sur l’ambiance et le climat de travail ainsi que sur la productivité et la motivation des collaborateurs. Découvrez nos 3 méthodes pour optimiser sa gestion des conflits.

 

Face aux  différents changements organisationnels et stratégiques de l’entreprise et au manque de communication qui en découle les conflits entre collaborateurs sont de plus en plus présents et les gérer rapidement en devient une priorité.

On observe de plus en plus de conflits liés au choix stratégique de l’entreprise, une vision et des objectifs parfois incompris, la restructuration des services avec des personnes dont les postes et missions ne sont pas clairement définis ou encore un manque de staffing qui amène également du stress et des attitudes néfastes. Un constat affligeant mais réel !

 

Les conséquences des conflits en entreprise

Très souvent le manque de temps, l’exigence de résultats, mais aussi la mise en place très rapide d’un projet sont des facteurs qui empêchent le manager de voir son environnement de la façon la plus objective. On a tendance à pratiquer la politique de l’autruche « je n’ai rien vu ni entendu, je ne suis donc pas concerné ».

Pourtant en y regardant de plus près les conflits amènent surtout à :

  • Une mauvaise ambiance de travail
  • Une baisse de productivité
  • Une démotivation
  • Des spéculations

Et la plupart du temps ils ne favorisent en rien :

  • La mise en œuvre de projets
  • La réflexion et la prise d’initiatives
  • Un climat de confiance

Il convient donc de prendre au sérieux cette problématique pour ne pas tomber dans une spirale infernale surtout lorsque l’on sait que la ressource essentielle au bon fonctionnement d’une l’entreprise est liée aux compétences et à la motivation des équipes.

Comment en sommes-nous arrivés là ?
Aurait-on pu éviter ces conflits ?
Concrètement qu’aurais-je pu faire ?

Autant de questions qui  nous amènent à réfléchir sur l’attitude à adopter et les réflexes à maîtriser.

 

Optimiser sa gestion des conflits en 3 méthodes

  1. Anticiper les conflits et tensions :

Communiquer de la façon la plus transparente qui soit sur l’activité de l’entreprise, l’avancée des projets et les différents changements au sein de chaque service afin que chacun puisse avoir une vision assez globale du fonctionnement, le même niveau d’information et mobiliser les salariés à devenir acteur du changement.

Communiquer c’est bien mais le faire régulièrement est encore mieux ! Notamment à travers des newsletters, compte rendu ou encore lors de réunions d’équipe pour que tout le monde puisse exprimer ses idées, ses opinions, ses inquiétudes ou encore ses attentes. Donner la parole au collaborateur est une forme de reconnaissance et permet de faire adhérer en valorisant son travail et en prenant en compte ses opinions.

  1. Gérer les conflits plutôt que de les ignorer

En partant du principe que les conflits en interne restent naturels, il faut néanmoins être capable d’y apporter une solution et ce le plus rapidement possible. Etre réactif est la clé essentielle. Un conflit non géré peut faire effet boule de neige !  La médiation et le dialogue reste encore le meilleur moyen de les traiter, chacun peut exprimer son point de vue et les raisons de son mécontentement et très souvent on se rend compte que les conflits relèvent parfois d’une simple incompréhension ou d’une mauvaise interprétation des choses.

  1. Se montrer ouvert et disponible à l’échange

Un collaborateur qui se sent écouté est un collaborateur moins frustré. Encourager le dialogue permet d’éviter les mauvaises surprises et d’aller au-devant des conflits. Etre à l’écoute de son équipe c’est surtout faire preuve d’ouverture d’esprit, être capable d’entendre les remarques de son interlocuteur tout en restant neutre !

 

L’anticipation et la gestion des conflits requièrent un effort quotidien. Il va falloir continuer à faire circuler l’information, faire partager les points de vue de chacun et se montrer attentif si l’on souhaite maintenir un climat de cohésion au sein de sa structure !

Consultante

Linda a rejoint b-flower en 2016 en tant que consultante à l’agence de Paris.

No Comment

Comments are closed.