30 secondes pour convaincre !

« Vous avez 30 secondes pour me convaincre ! » Cette phrase, on vous l’a déjà posé où vous l’avez sûrement déjà entendu en entretien, en réunion avec votre chef, lors d’un salon…

L’elevator pitch ou l’art de séduire en 30 secondes, est une technique indispensable à maîtriser ! Voici les explications et conseils du cabinet de recrutement Elaee sur le sujet.

elevator pitch, convaincre en 30 secondes

Présentation de l’elevator pitch

Avant tout, sachez que l’elevator pitch correspond à un discours écrit ou oral court et concis qui vise à promouvoir une idée, une personne ou une entreprise.

Sa durée de lecture ne doit pas dépasser la barre des 30 secondes de préférence et 60 secondes au maximum. Comme vous vous en doutez, avec une telle contrainte, l’elevator pitch ne peut pas se permettre d’entrer dans les détails en particulier si ceux-ci se révèlent particulièrement techniques. Il doit directement aller à l’essentiel en synthétisant au maximum le message à transmettre.

 

Méthode

La durée du message peut être divisée en 3 parties distinctes.
La première correspond à la présentation du produit. Dans le cadre du recrutement par exemple, le produit correspond au profil d’un candidat. Dans cette partie, on commence bien sûr par le nom du produit.
Dans la deuxième partie, le but consiste à présenter la cible du produit. En recrutement, la cible correspond à votre objectif, au poste que vous souhaitez obtenir.
La troisième et dernière partie présente les plus-values apportées par le produit ainsi que son concept. En termes de recrutement, il s’agit d’expliquer en quoi vous pouvez vous révéler utile et qualifié pour le poste.

Attention, il est impératif de comprendre que les détails ne serviront qu’à alourdir votre discours. Rappelez-vous que le cerveau humain ne retient qu’une infime partie de ce qu’il lit ou entend et qu’il faut par conséquent tirer profit de cette plage de concentration.

 

Comment réussir un elevator pitch ?

Pour comprendre les ficelles qui permettent de réussir un elevator pitch, il faut avant tout cerner l’essence de ce discours. L’elevator pitch ne vise pas à « vendre » un produit ou à convaincre immédiatement l’interlocuteur. Il se contente d’attiser sa curiosité afin de susciter son intérêt.

Pour le recrutement, l’elevator pitch a comme objectif un entretien en one to one, et non l’obtention du poste. Pour réussir l’exercice, il convient ainsi de jouer la carte du pragmatisme. Votre message doit être clair et compréhensible par votre interlocuteur. En d’autres termes, évitez les termes recherchés ou techniques ainsi que les acronymes et abréviations.

Pour tester la compréhensibilité de votre message, testez-le sur un individu quelconque qui ne connait rien au contexte dans lequel vous souhaitez transmettre votre message. L’elevator pitch se doit ensuite d’être crédible et logique. Dans le cadre du recrutement, ne vous contentez pas de dire que vous êtes fait pour le poste. Trouvez ce petit plus qui vous distingue des autres candidats. Ce talent particulier doit être démontrable au moment présent. Enfin, sachez que le secret ultime pour réussir un elevator pitch en particulier dans le cadre du recrutement correspond à la personnalisation du message. Un message personnalisé aura plus d’impact auprès de votre interlocuteur puisqu’il sera chargé d’une intention d’engagement.

 

Et vous, quels sont vos techniques pour réussir votre elevator pitch ?

 

Extrait de l’article « Vous avez 30 secondes pour me convaincre ! » (daté du 08/12/15) – http://www.elaee.com/

Chargée de communication et marketing

Passionnée de NTIC et de communication, Alexane rejoint b-flower en tant que Chargée de communication et marketing à l’agence de Paris.

You may also like

No Comment

Comments are closed.