5 conseils pour inciter les collaborateurs à prendre la parole

En entreprise, il n’est pas rare que les collaborateurs essaient de rentrer dans le moule, de suivre le courant et d’être intégrés dans le groupe. Pour cela, ils font des concessions et ne disent pas toujours ce qu’ils pensent, de peur d’être mal vus. Pourtant, leur contribution et leur point de vue sont primordiaux. Comment les inciter à dire tout haut ce qu’ils pensent tout bas et à prendre des décisions ?

 

L’Homme est conditionné et habitué à répondre à certaines normes comportementales en société. Au travail en particulier, les collaborateurs, dans certaines cultures et/ou au début de leur prise de fonction, peuvent avoir tendance à ne pas trop s’étendre et à ne pas prendre d’initiatives de peur de faire quelque chose de mal, de sembler trop différent. Il est pourtant bon d’avoir une équipe qui ose donner son avis et qui participe aux décisions. Nous nous intéresserons dans cet article à la manière dont vous pouvez inciter vos collaborateurs à libérer leur parole dans un environnement de travail.

 

Des collaborateurs qui n’osent pas s’affirmer

Les collaborateurs ont tendance à se conformer à la culture de l’entreprise. Ils préfèrent ne rien dire si leur avis diverge de celui des décideurs. Ils acceptent les changements et adaptent leur culture à celle de l’entreprise pour éviter tout conflit, plutôt que d’élever la voix pour dire haut et fort ce qu’ils pensent. Il leur arrive de  penser que donner leur opinion ou proposer des solutions peut affecter le regard des autres sur leur personne et leur travail. Ils ont peur d’être vus comme d’éternels contestataires, ennemis de l’entreprise, éléments à contre-courant. C’est pour cette raison que de nombreux employés choisissent d’être transparents et de suivre le mouvement, plutôt que de se faire remarquer en exposant un avis contraire.

Si les collaborateurs s’autocensurent, les entreprises ne les incitent pas non plus toujours à se libérer de leur carcan. Elles ne devraient pourtant pas voir ces mouvements individuels comme étant suspects ou négatifs, mais plutôt comme étant des participations productives, des angles de vue différents et intéressants. Le management a changé et il est maintenant temps d’inciter les collaborateurs à s’affirmer, proposer et dire ce qu’ils pensent dans un but constructif, pour avancer ensemble. En tant que manager, vous pouvez créer un climat de confiance et de partage pour que vos collaborateurs se sentent assez à l’aise pour exprimer leur avis et ne plus essayer. Voici nos 5 conseils pour inciter les collaborateurs à prendre la parole.

 

Nos 5 conseils pour inciter les collaborateurs à prendre la parole

 

1. Rendez-vous accessible

Il se peut que vous soyez le type de manager quelque peu inaccessible qui ne donne pas l’impression de faire attention aux autres ni de les écouter avec attention. Si tel est le cas, il vous faut briser la glace qui vous sépare de vos collaborateurs, de votre équipe ! La communication entre elle et vous doit être fluide, franche, respectueuse et non parasitée par l’appréhension de vos collaborateurs. Personne ne doit craindre de vous parler, ni de vous poser une question.

 

2. Créez un environnement ouvert d’esprit

Faites en sorte que lorsqu’un collaborateur soumet une idée, il ne soit pas jugé, moqué ou critiqué de façon non-constructive. Il doit au contraire sentir qu’il peut proposer des choses, se tromper et que vous êtes ouvert à ses idées. Soyez donc à l’écoute, acceptez son avis et soumettez-lui une réponse constructive, même s’il vous n’êtes pas d’accord avec lui. Si tel est le cas, écoutez son avis et prenez-le en compte. Si en revanche vous trouvez sa proposition intéressante, prenez-la en considération lors de la prise de décision. Enfin, si le collaborateur commet une erreur ou que son idée est farfelue, ne riez pas de sa proposition et ne l’enfoncez pas. Il risquerait de ne plus rien oser.

 

3. Ne soyez pas un mauvais patron

Selon la Society for Human Resource Management, certains types de managers sont associés à de mauvaises compétences de management. C’est le cas de celui utilisant l’humiliation publique pour forcer les personnes à travailler : cela produit souvent l’effet inverse. Mais le manager qui est toujours sur le dos de ses collaborateurs, les dévalorise et démoralise lui aussi. Le boulimique de travail, pour sa part, attend que les autres en fassent autant, voire plus que lui. Pour finir, le manager qui divise son équipe par le favoritisme met injustement certains employés de côté et crée ainsi des tensions. Pour aller plus loin, retrouvez notre Infographie : 9 conseils pour gérer les conflits en entreprise.

En ayant ces comportements au travail, vous mettez en péril l’ambiance générale de confiance et de sécurité propice au développement de chacun sur son côté extraverti dans l’entreprise. Etre un manager efficace signifie se mettre au même niveau que les autres et se rendre disponible pour échanger avec eux.

 

4. Construisez de bons rapports avec vos collaborateurs

Votre équipe ne doit pas simplement vous suivre par obligation, mais parce qu’elle a foi en vous. Mais ce n’est pas aussi facile : il faut que vos collaborateurs aient confiance en vous comme en un ami et confident, pas seulement comme en un supérieur. Rendez-vous disponible pour donner une réponse adaptée à chacun, selon la situation. C’est le meilleur moyen de leur faire comprendre qu’ils peuvent partager leurs idées dans l’entreprise en toute sérénité et que cela est apprécié et pris en considération lors de décisions.

 

5. Poussez-les dans leurs retranchements et aidez-les à s’améliorer

Repousser les limites de vos collaborateurs, tout en leur montrant que vous les soutenez et les tirez vers le haut, les conduit à faire des efforts pour s’améliorer. Ils sentent ainsi que vous croyez en eux et qu’ils peuvent devenir encore meilleurs qu’ils ne le sont. Mettez en lumière leurs talents et points forts, tel que nous vous l’expliquions dans notre article sur le Développement des compétences : la stratégie des points forts,  et aidez-les à les utiliser de la meilleure manière pour leur carrière. Formations et séminaires sont des moyens efficaces pour leur permettre d’augmenter leurs compétences. En les poussant à croire en eux-mêmes, vos collaborateurs sauront s’affirmer au sein de l’entreprise et vous aideront à co-construire son histoire.

 

Communiquer sans crainte dans l’entreprise est primordial pour avancer et s’améliorer. Il serait dommage de laisser de bonnes idées sommeiller, simplement parce que nos collaborateurs n’osent pas les exposer.

 

Juliette Delpippo – Chargée de Communication et Marketing

Juliette a rejoint l’équipe marketing de b-flower en avril 2017 en tant que Chargée de communication et marketing.

You may also like

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.