Cette année, je tiens mes bonnes résolutions !

Non, non, sans rigoler.

Oui, j’en vois déjà sourire derrière leur écran, prêt à se jeter sur la moindre faille de mon argumentation, prêt à pointer du doigt le petit laxisme sous-jacent derrière la virgule mollassonne ou l’adjectif pas assez qualitatif démontrant un engagement plus relatif qu’absolu. 

Comment pourrais-je vous blâmer?

Combien de fois ai-je arrêté de fumer ? (c’est une devinette).

Combien de fois me suis-je remis au sport ? (toujours une devinette)

Combien de fois me suis-je lancé dans un régime ? (… devinette)

Combien de fois ai-je dit “combien de fois…” ? (3 n’est pas la bonne réponse).

Et vous… combien de fois avez-vous dit “combien de fois…”?

Ok mais cette fois, je suis armé.

J’ai décidé de mettre un blindage à ma motivation. On peut dire merci à la neuroscience et aux chercheurs qui ont découvert plein de trucs sympas pour passer des bonnes résolutions au stade de l’accomplissement.

Ici je vais vous parler du travail de Gabriele Oettingen, qui, après 20 années de travaux et recherches, a mis au point une méthode pour faciliter l’atteinte de ses objectifs. Et elle a démontré que cette méthode fonctionne ! 

La méthode : le WOOP

Facile à retenir. Imaginez le son que vous produiriez si vous étiez en train de glisser sur une savonnette.

WOOP est l’acronyme de Wish, Outcome, Obstacle et Plan.

Dans la pratique, WOOP vous permet de décliner votre objectif comme suit:

  • Wish – Quel est votre vœu, un vœu difficile mais réalisable ?
  • Outcome – Quel serait le meilleur résultat que vous pouvez obtenir si votre vœu se réalise ?
  • Obstacle – Quel est votre obstacle interne qui vous retient à réaliser votre vœu ?
  • Plan – Que pouvez-vous faire pour surmonter cet obstacle ?

Pour le guide pratique plus complet je vous invite à aller jeter un œil sur le site woopmylife.

Pourquoi ça fonctionne ?

Il y a 2 mécanismes mentaux qui aident à passer les barrières habituelles.

  • D’une part le “contraste mental” à travers la définition du résultat attendu (Outcome) et de l’obstacle. Le fait d’identifier l’obstacle permet de se préparer à être confronté à cette “phase”. De plus les recherches de Gabriele Oettingen ont montré que visualiser uniquement le résultat, donne l’impression au sujet que ce but est déjà atteint et par extension devient une source de démotivation. 
  • D’autre part, “l’implémentation des intentions” (à travers le Plan) qui va conditionner le cerveau à faire face à l’obstacle en minimisant l’effort de réflexion et de motivation.

Pour ceux qui veulent creuser le sujet, je vous invite à lire cet excellent article.

Ok, maintenant vous vous demandez certainement “A-t-il mis du woop dans sa vie et qu’est-ce que ça a donné?”. (En tout cas, moi c’est la question que je me poserais)

Alors oui, je me suis créé une dizaine de woop et pour l’instant 3 sont actifs avec des résultats probants. Suivez les détails sur mon Instagram (je rigole).

Ce que je trouve important, c’est de réfléchir à chaque partie du WOOP et de le poser à l’écrit. Ne pas hésiter à revenir dessus pour les remodeler, pour leur donner plus de pertinence. Par exemple, on imagine parfois mal l’obstacle en première instance. Le redéfinir par rapport à ce qu’on a vécu est important. Et revenir régulièrement dessus pour évaluer les résultats, ré-ancrer les messages et renouveler la motivation.

Ce que je constate aussi, c’est que cette méthode est utile aussi bien sur le plan personnel que professionnel. Beaucoup d’obstacles sont liés à des freins internes, à des croyances et à des biais. Le fait de se poser ces questions, c’est avoir une meilleure conscience de soi et de se permettre de progresser.

Convaincus ?

Pour passer à la pratique, le WOOP existe en App. (eh oui pas d’échappatoire).

Que le WOOP soit avec vous !

Le sujet vous intéresse ? Vous voulez allez plus loin ? b-flower est convaincu que la performance en entreprise passe par une bonne connaissance de soi et donc, des autres ! Pour accompagner nos clients dans ce domaine, b-flower conçoit et anime des formations, ateliers et parcours pour des managers ou tout autre collaborateurs dont l’efficacité est un sujet important…

Sources :

You may also like

No Comment

Comments are closed.