Comment les grands leaders inspirent-ils l’action ?

Qu’il s’agisse d’individus ou d’organisations, nous suivons les leaders car nous partageons leurs convictions.
Et ce sont ceux qui commencent avec le Pourquoi qui sont capables d’inspirer ceux qui les entourent et d’influencer leur comportement.

 

Il y a quelques années, j’ai regardé un TED Talk présenté par Simon Sinek, un conférencier britannique qui est également auteur de livres sur le management et le leadership. Dans cette conférence, il nous présente son modèle pour inspirer le leadership « Start with Why » (Commencer par le Pourquoi). Une réflexion très enrichissante et pas très éloignée de notre approche du management…

Pourquoi eux et pourquoi pas moi ?

Comment expliquer pourquoi certains sont capables de réussir là où tant d’autres échouent ? Par exemple, pourquoi Apple reste-elle si innovante par rapport à ses compétiteurs ? Comme les autres fabricants d’ordinateurs, la société à accès aux mêmes talents, media et autres ressources. Alors qu’est-ce qui la différencie ? De même, pourquoi Martin Luther King s’est-il détaché comme le leader du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis ? Ou encore, pourquoi les frères Wright sont à la découverte du vol motorisé habité plutôt que d’autres équipes de chercheurs ?

 

Le cercle d’or du leadership

Simon Sinek a découvert un modèle commun aux 3 exemples cités plus haut qu’il appelle le cercle d’or : Why ? How ? What ? (pourquoi, comment, quoi). D’après lui, les réponses à ces pourquoi doivent venir de l’intérieur et non de notre environnement. Elles ne doivent pas venir des conséquences (ex : pour le profit)  mais du but profond (ex : pourquoi cette entreprise existe-t-elle ?). Et c’est comme ça que communiquent les leaders inspirés et inspirants : de l’intérieur vers l’extérieur, de l’abstrait au concret.

 

Le partage de convictions, c’est la clé

Ce qui fait la différence entre Apple et un autre fabricant c’est son discours. Quand ils communiquent sur pourquoi ils font les choses, ils agissent sur le comportement des consommateurs. De telle sorte que les gens n’achètent pas ce que Apple fait mais la raison pour laquelle Apple le fait. Le but est de faire du business avec les gens qui croient en ce que vous croyez.

Aussi, Simon Sinek a pour habitude de dire que si vous engagez des gens uniquement parce qu’ils peuvent faire le travail, ils vont travailler pour votre argent, mais si vous engagez ceux qui partagent vos convictions, ils travailleront pour vous avec sang, sueur et larmes.  En fait, les gens vont agir pour prouver ce en quoi ils croient. Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites. Et ce que vous faites sert uniquement à prouver vos convictions.

 

Et chez b-flower ?

En ce moment, je suis régulièrement en face de près de 160 managers d’un grand laboratoire pour animer leur changement et réunir les conditions de réussite de la transformation exigée par le nouveau cap que s’est fixé cette entreprise.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, quand j’entends leurs quotidiens, un certain nombre de leurs collaborateurs ne savent pas (ou plus) pourquoi ils s’affairent à une tâche. Donc je les entraîne sur une équation magique, le PCC (Pourquoi, Comment, Combien), pour assurer leur rôle de manager et motiver leurs collaborateurs.

Pourquoi cet objectif, quel est le bénéfice pour le service, les services connexes, l’entreprise. Et à titre individuel, moi collaborateur qu’est-ce que j’y gagne? Des compétences, du confort, du temps, des perspectives de carrières ? Et comment vais-je y arriver ?

 

Alors à vous de jouer! Dès la prochaine fois que vous souhaitez engager un collaborateur sur un Combien, selon le temps et le niveau de compétence on définit le Comment et avant tout cela Pourquoi on y va !

Consultant

Antoine est Consultant en transformation et animateur du changement à l’agence de Cannes. Ses 9 ans d’expérience terrain de la vente et de la prescription lui permettent de mieux appréhender les problématiques de ses interlocuteurs. Depuis qu’il a intégré b-flower en 2014, il a formé plus de 3000 personnes tel que chez Arkopharma et chez Axa. Il retire une réelle satisfaction de son travail lorsqu’il voit ses participants reconnaissant des progrès qu’ils ont accompli.

You may also like

No Comment

Comments are closed.