Innover pour améliorer l’expérience collaborateur : oui mais intelligemment !

La première richesse d’une entreprise ? Ses talents. Mais comment fidéliser ces collaborateurs de plus en plus connectés, volatiles, sur-sollicités ? Les entreprises l’ont compris, elles doivent innover pour améliorer l’expérience collaborateur… oui mais intelligemment !

 

La révolution digitale permet à l’entreprise de nouer un lien toujours plus étroit et personnalisé avec ses clients. C’est ce qu’on appelle l’optimisation de l’expérience client. Ne pourrait-on pas en faire de même au sein d’une entreprise pour améliorer le parcours du collaborateur ?

L’expérience collaborateur viserait ainsi à créer plus d’engagement et de fidélité tout en consolidant la marque employeur. Le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz considère que le capital humain peut représenter jusqu’à 75% du capital total d’une organisation (source Les Echos). Ainsi la richesse d’une organisation serait directement liée à la qualité des collaborateurs. D’où l’importance d’attirer des profils rares, talentueux, dotés d’une réelle personnalité mais aussi de les fidéliser et de développer leur employabilité. Mais comment fidéliser ses collaborateurs de plus en plus connectés, volatiles, sur-sollicités ? Comment transformer chaque moment vécu au sein d’une entreprise comme une expérience positive ?

 

Des défis RH qui appellent à l’innovation

Ultra connecté, volatile, mais surtout en quête de sens, le collaborateur d’aujourd’hui n’hésite pas à changer d’entreprise comme bon lui semble et de remettre constamment en question son environnement et ses conditions de travail.

Pour satisfaire ses exigences et ses envies, certaines entreprises ne reculent devant rien sur le bien-être au travail : télétravail, aménagement des espaces de travail, sieste au travail, salle de sport, crèches, semaines de 4 jours etc…

Le second défi est celui de la data, car les nombreux systèmes d’information en place dans une entreprise aujourd’hui collectent une multitude de données. Ces données peuvent servir les différents métiers des ressources humaines à optimiser leur travail et par conséquent, le bien-être des collaborateurs. Mais comment utiliser à bon escient ces données, comment structurer son analyse pour suivre les bons KPI, laisser de coté les données non tangibles, faire évoluer le modèle en fonction de l’évolution des SI que l’entreprise utilise ?

La direction des ressources humaines devient alors garante de l’expérience collaborateur et doit constamment innover pour motiver, et donner envie à ses salariés de se surpasser et de performer dans le business.

 

Innover : oui, mais par où commencer pour être efficace ?  

Au travers de nos 20 années d’accompagnement des services RH des entreprises, nous avons pu observer plusieurs approches d’innovation, allant de la mise en place d’une véritable rupture à la stratégie des pas à pas timides. Le plus efficace est quand nous structurons la démarche autour du cycle de vie du collaborateur.

 

Les différentes étapes du cycle de vie du collaborateur :

– Recrutement : annonces / entretiens / communication sur l’embauche…

– Intégration : J1 / « welcome on board » / parcours d’intégration / première semaine / première relation sociale avec son équipe…

– Immersion dans l’écosystème de l’entreprise : outils de stockage / outils de travail / outils de communication / les soutiens mis à disposition…

– L’administratif : la paie / la mutuelle / les avantages…

– Le management : entretien Annuel / clarté des objectifs / plan de développement commun…

– L’employabilité : Le plan de formation / les KPI de connaissance / les KPI opérationnels…

– L’évolution (en tant qu’individu pas forcément en tant que poste) : QVT / mobilité / motivations…

 

Un travail de fond pour innover…et améliorer l’expérience collaborateur :

Pour chaque étape du cycle de vie du collaborateur au sein de votre entreprise, un travail de fond est à faire :

– Quelle priorité de cet axe compte tenu de nos enjeux ?

– Qu’est-ce qui existe aujourd’hui comme outil / data / process en place ?

– Quel est le ressenti de mes collaborateurs sur ces axes (différentes couches managériales) ?

– Qu’existe-il comme solution sur le marché ?
A partir de cette étape, une simple étude d’impact permettra de choisir la bonne approche. S’en suit un plan d’actions agile en implémentant la ou les solutions, définir les KPI de suivi en amont, mesurer régulièrement, mettre en place des plans d’actions en fonction, remettre en question semestriellement les outils et process en place.

Avec cette méthodologie, b-flower arrive avec certains de ses clients à être réellement en prédictif sur les décrochages, les mobilités de carrière, le bien-être au travail…

 

Vous l’aurez compris, l’expérience collaborateur n’a pas fini d’évoluer et c’est un véritable enjeu pour les entreprises de demain. Désormais, le monde de l’entreprise ne se résume plus à « gagner sa vie » mais de s’épanouir à travers une activité qui va occuper une majeure partie de son existence. L’enjeu de demain sera donc de séduire les collaborateurs, de leur donner envie et de ne pas les considérer comme acquis : ils doivent être désormais chouchoutés comme vos clients !

 

Des idées, des envies de partage ? N’hésitez pas à donner votre avis sur cet article et à partager vos best practice 😉

 

Directeur Associé

Directeur Associé à l’agence de Paris, Christopher est en charge du développement commercial. Depuis 2008, il est passé par tous les métiers chez b-flower, du commercial au consultant en passant par le marketing et la direction de l’agence de Cannes dès 2012. Il a déployé son expertise multisectorielle dans de nombreuses missions auprès de grands comptes et ETI. Cette année, il atteindra les 10.000 participants formés. Sa valeur ajoutée est d’accompagner ses clients dans la réussite de leurs projets sur le long terme, notamment celui de la digitalisation.

You may also like

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.