[INTERVIEW] 4 questions posées à Sylvain Tillon, créateur de Tilkee

Chaque semaine, nous rencontrons de nouveaux partenaires avec lesquels nous échangeons sur nos expertises et nos expériences.

Aujourd’hui, nous avons voulu vous faire découvrir Sylvain Tillon, créateur de Tilkee, un logiciel de suivi de la prospection commerciale. Pour b-to-blog, il raconte son approche de la prospection.

« La vente est une science et non un art ! » – Sylvain Tillon, Tilkee

Sylvain Tillon, Tilkee, suivi de prospection commerciale

1 – Pouvez-vous nous présenter Tilkee et les raisons pour lesquelles vous avez créé cette société ?

Pour développer Sydo, société de conseil en pédagogie, j’ai pris mon bâton de pèlerin et j’ai fait beaucoup de prospection. Je n’avais pas le choix, la marque n’était pas connue et le métier était nouveau. Comme j’ai une mémoire de poisson rouge, je me suis presque immédiatement muni d’un outil de suivi de pipe (Pipedrive) dans lequel je rentrais tous mes prospects et leur stade d’avancement. Mon taux de transformation de devis en commande était de 28%. Et pour atteindre ce chiffre, j’étais assez agressif commercialement.

Quand on me demandait un devis, le prospect pouvait être sûr que j’allais le rappeler 10 à 12 fois jusqu’à ce qu’il me donne une réponse…

Mais Sydo grandissait et j’avais de plus en plus de prospects à relancer. Et c’était nettement moins drôle que d’aller chasser de nouveaux prospects. Cette perte d’agressivité m’a fait passer mon taux de transformation de 28 à 22%. Ce qui était assez dommage ! Je me suis alors créé une petite solution « maison » pour que je sois alerté quand mon prospect lisait ma proposition commerciale et qui m’indiquait grossièrement ce qui avait été lu (ou non) dans mon offre. Ainsi je ne perdais plus de temps sur les prospects « froids » et j’étais garanti de relancer toujours au bon moment.
Voilà comment est né Tilkee, un logiciel très simple qui analyse le comportement de lecture d’une offre commerciale et indique le moment idéal pour rappeler son prospect.

 

2 – Selon vous, comment réaliser une bonne prospection ?

Pour moi, la vente (et donc la prospection) est une science et non un art. Tout est question de méthode. Et comme je suis un peu fainéant, je m’équipe d’outils pour faciliter mon travail et gagner du temps.
Je définis assez précisément une cible à prospecter et j’identifie des contacts sur les réseaux sociaux.
J’essaie d’optimiser mes déplacements et de les remplacer par des web-conférences. Je limite mon temps de rendez-vous.
J’ai des canevas de propositions commerciales pour gagner du temps dans la rédaction des offres. Et je relance régulièrement mes prospects.
Le tout est inscrit dans un logiciel qui me permet de ne rien oublier !

 

3 – Hormis Tilkee, quels sont les autres outils que vous utilisez pour assurer le suivi de votre prospection commerciale ?

Pour ne rien oublier, tout est rentré dans Pipedrive, un logiciel de suivi de pipe.
J’utilise aussi Slack auquel j’ai connecté tous flux qui sont importants dans ma démarche (nouvel abonné sur Twitter, règlement reçu, problème chez un client….).
Pour en savoir plus sur les prospects, je regarde les infos essentielles dans Corporama.
Et je me sers beaucoup de Linkedin pour identifier le bon contact et pour rentrer en relation avec lui. Twitter est aussi une bonne source d’infos et de mise en relation.

 

4 – btoblog s’adresse aux commerciaux souhaitant gagner en performance commerciale. Avez-vous quelques conseils à leur donner pour y arriver ?

Optimisez votre temps et votre énergie en vous équipant d’outils et de méthodes qui vous font réellement gagner du temps. Assumez votre fainéantise… tout en cherchant à toujours rentrer plus de chiffres d’affaires !

 

Merci Sylvain pour ce témoignage !

Chargée de communication et marketing

Passionnée de NTIC et de communication, Alexane rejoint b-flower en tant que Chargée de communication et marketing à l’agence de Paris.

You may also like

No Comment

Comments are closed.