Les commerciaux sont tous des râleurs

Billet d’humeur d’un consultant :

« C’est quand même pas possible, ils pourraient faire un effort pour livrer 1 jour ou 2 avant ». Le commercial assit à la table d’à côté au restaurant était manifestement remonté après son service logistique.

C’est de cette remarque anodine, qu’on entend quasi quotidiennement lorsqu’on côtoie des commerciaux, que je me suis demandé si tous les commerciaux étaient des râleurs.

Effectivement, entre les « on est mal placé sur le marché », « le service marketing ne comprend rien au terrain » et « les livraisons sont toujours en retard », etc. On peut se demander si nos vendeurs préférés n’excellent pas dans l’art de râler !

 

Il faut en fait comprendre que les priorités de chacun des services de notre entreprise sont différentes et qu’elles peuvent parfois se heurter. Un service logistique va essayer d’optimiser au mieux ses envois créant peut-être quelques retards dans des régions mal desservies, la production va s’atteler à rationaliser les coûts au maximum quelques fois au détriment du stock. Le service marketing qui épaule les commerciaux se voit obligé de respecter une politique budgétaire qui peut les contraindre à composer avec peu.

 

Cependant en bas de la chaine se trouve notre client, et lui, subit de plein fouet tous les petits grains de sable qui viennent se glisser dans l’engrenage. Un petit retard de livraison aux yeux du service logistique peut se transformer en pénalités de retard pour un client, un produit moins stocké peut l’obliger à aller regarder chez notre concurrent. Les exemples sont aussi nombreux que les plaintes de nos amis vendeurs.

 

Malheureusement pour eux, ils sont en première ligne lorsque notre client se plaint. Alors OUI, les commerciaux sont des râleurs mais c’est finalement que la voix des clients a encore de la valeur. 

Consultant

Après plusieurs postes commerciaux à haute exigence technique, Côme a rejoint l’agence b-flower de Nantes.

2 Response Comments

  • christophe blanchard  25/03/2015 at 13:59

    c’est reconnue comme étant une caractéristique très française , nous sommes réputés pour n’être jamais content, pour avoir travaillé avec des commerciaux anglosaxons, ils expriment beaucoup moins publiquement ce mécontentement, même s’il peut s’avérer justifier, le fameux ‘poker face’

  • Côme Juhel  26/03/2015 at 09:22

    Bonjour et merci pour votre retour.
    En effet, il est de coutume de dire que les français sont des râleurs. Est-ce vraiment gênant ?
    Ne peut-on pas considérer que ces râleurs sont notre vaccin contre l’immobilisme ?
    Personnellement je préfère entendre un commercial qui râle plutôt qu’un commercial qui n’apporte pas d’importance aux plaintes des clients