Prospection téléphonique : 10 astuces pour passer le barrage du standard – Partie 1

Aujourd’hui toute entreprise se doit de trouver de nouveaux clients, de prendre de nouvelles parts de marché, de détecter de nouvelles opportunités… Pour cela les entreprises, petites ou grandes, n’ont d’autres choix que de PROSPECTER.

Parmi les choix possibles, vous utilisez tous « la bonne vieille méthode » de la prospection téléphonique !

Et vous rencontrez sans doute, tous les mêmes problèmes :

  • Comment obtenir le bon interlocuteur ?
  • Comment passer le barrage du standard ou de l’assistant(e) ?

 

Voici donc quelques conseils vous permettant d’atteindre votre objectif : échanger avec votre prospect.

Conseil n°1 : être convaincant et convaincu

Une fois votre appel bien préparé, le standard décroche… annoncez votre demande avec un ton ferme et convaincant.

Le fait de parler avec un ton décidé et sûr permet de laisser croire que vous avez déjà eu votre interlocuteur en ligne. Demandez votre interlocuteur par son prénom puis nom de famille et évitez de le faire par sa fonction.

Customer support operator

 

Conseil n°2 : parler au présent 

Le fait de parler au présent est un atout car vos propos sont inconsciemment plus directifs pour votre interlocuteur. Le conditionnel est à bannir de votre vocabulaire car il minimise le discours (cf conseil n°3) et par conséquent il est plus simple de vous fermer les portes plutôt que de vous les ouvrir.

 

Conseil n°3 : ne pas minimiser son discours    

Courtoisie et politesse ne signifie pas se faire tout petit au téléphone ! De par notre éducation nous avons l’habitude de minimiser notre discours. Ces expressions toutes faites de politesse ne s’appliquent pas en prospection téléphonique « Excusez-moi de vous déranger… »,  « Je souhaiterais éventuellement… », « Peut-être pourriez-vous… » Etc…

Soyez directe avec le/la standardiste/assistant(e) : « Je souhaite parler à X de la part de Monsieur Y société Z, il est là ? »

Dans ce cas précis, vous êtes directif tout en restant poli.

 

Conseil n°4 : demander les lignes directes

Vous vous dites qu’il est impossible d’avoir la ligne directe du directeur commercial ou du directeur général par un(e) assistant(e).

Si vous ne la demandez pas, vous ne l’aurez jamais ! Qui ne tente rien, n’a rien.

 

Conseil n°5 : changer les derniers chiffres du numéro du standard

Pour de nombreuses entreprises, les numéros de lignes directes commencent de la même façon que le numéro de standard et c’est la terminaison qui varie. Tenter de modifier les 2 derniers chiffres dans un premier temps, ou les 3 derniers pour une entreprise plus importante.

 

La suite et fin la semaine prochaine dans un prochain article… 

Consultant

Après un parcours de carrière atypique, Christopher devient consultant à l’agence Sud Est de b-flower.

No Comment

Comments are closed.