Sébastien Vahaamahina, mais pourquoi as-tu fait ça ?

Nous étions quelques-uns à y croire samedi matin et pourtant, comme l’a dit l’entraîneur écossais, c’est la meilleure équipe qui a perdu.

 

En sport aujourd’hui, il devient difficile de faire la différence tant sur le plan physique que sur le plan technique, ou encore sur le plan tactique. Les joueurs sont entraînés par des coachs compétents et très bien outillés pour décortiquer, match après match, les stratégies adverses. Difficile donc de surprendre. Alors la différence se fait sans doute sur le psychique, sur cette force mentale qu’ont les plus grands champions.

 

A propos du match de dimanche, on peut se demander : que lui est-il passé par la tête ? Comment ce joueur qui avait parfaitement réussi son début de match a-t-il pu faire preuve d’aussi peu de sang-froid lors de ce match qui était sans doute un des plus importants de sa carrière ?

 

Bien sûr, les réponses ne changeront rien au dénouement tragique de ce quart de finale. Mais on peut quand même se dire que ce geste traduit quelque part un défaut de force mentale et sans doute, de préparation mentale. A force de jouer sur l’équipe et sa préparation, on en oublie l’individu et sa nécessaire préparation mentale pour affronter ces moments intenses de pression. Et la France semble avoir du mal ! On a pourtant de grands champions mais malheureusement, ils échouent souvent lors des phases finales. On pense forcément au coup de boule de Zidane lors de la coupe du monde de 2006, mais on peut également regarder d’autres sports, comme le tennis, où nous avons de grands joueurs mais qui ont du mal à aller plus loin que les demi-finales car ils affrontent alors de grands champions comme Nadal ou Federer avec un mental de…champions.

 

Pourquoi cet article ici ?

Parce la préparation mentale est aussi une action à mettre en place en entreprise, auprès des managers ou des commerciaux qui vivent souvent des moments intenses où le mental fait la différence.

A l’heure où l’on parle de « soft skills », cela peut sans doute être une piste à creuser. Je vous renvoie à ce titre, à la lecture de l’excellent article de notre consultant Jean-Marc Sabatier, consultant b-flower en management et coach mental, sur les problématiques de performance individuelle et collective. Il est auteur de 2 ouvrages : « Les secrets de la prise de parole » et « La force du mental », aux éditions Dunod.

Retrouvez son article, en cliquant ici.

 

Source image : midilibre.fr

Fondateur et directeur du développement commercial de b-flower

Fort de ses expériences variées en Industrie et Distribution en tant que Directeur Commercial et Général, Olivier s’oriente vers le conseil en 1995. Il crée b-flower en 1999, entreprise 100% dédiée à l’efficacité commerciale et managériale. Il en est aujourd’hui le directeur du développement commercial.

You may also like

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.